Description

Emmanuel Daydé
Historien de l’art, Critique Dramatique et Commissaire d’exposition

Spécialité :  Pluridisciplinaire
Français / Anglais

Historien de l’art, critique dramatique et commissaire d’expositions, Emmanuel Daydé participe également à l’organisation de Nuit Blanche à Paris depuis sa création en 2002.

Il a été commissaire entre autres des expositions Ousmane Sow sur le Pont des Arts (1999), Haïti, anges et démons (2000) à la Halle Saint Pierre, Jardin des délices à l’Orangerie du Sénat (2000),  Regards persans, Iran, une révolution photographique (2001) à l’ancien Espace Electra (Fondation EDF), ou encore C’est la vie ! Vanités de Caravage à Damien Hirst (2010) au musée Maillol, Rabelais/Cerredo : Gargantua (2011) à la Villa Audi de Beyrouth, de Zad Moultaka : Come in Terra (2015) au Palazzo Albrizzi à Venise, ou encore de Joël Andrianomearisoa : Iarivo traduit de la nuit à la Galerie RX (2018).

Il a été commissaire du Pavillon du Liban à la Biennale de Venise en 2017 et co-commissaire de celui de Madagascar à la Biennale 2019.

Il est l’auteur de plusieurs monographies et catalogues, notamment sur Fabian Cerredo, Anselme Bois-Vives, Youri Norstein, Ousmane Sow, Moustapha Dimé, Aurel Cojean, Etienne Jacobée, etc. Il a aussi rédigé la préface de l’exposition Die Ungeborenen («Les non-nés») d’Anselm Kiefer à la galerie Thaddaeus Ropac – Paris Pantin, en 2012. Il a enfin dirigé le catalogue SamaS – Soleil Noir Soleil  pour Zad Moultaka, réalisé aux éditions Manuella, lors de la Biennale de Venise 2017 et il a participé aux catalogues des expositions d’Andrianomearisoa I have forgotten the night à Venise en 2019, publié par revue Noire, et Brise du Rouge Soleil sur les remparts d’Aigues-Mortes en 2021, publié par les éditions du Patrimoine.

Il écrit dans les revues Art Absolument, Connaissance des Arts et Art Press.